ΚΛΕΙΣΤΕ ΡΑΝΤΕΒΟΥ

On appelle fausses couches à répétition tous le cas où il y a trois ou plus de fausses couches consécutives, qui ont lieu avant la 24e semaine de grossesse. Presque 1 couple sur 100 tentant d’avoir un enfant est sujet à des fausses couches à répétition.

Dans moins de 50% des cas on arrive à trouver la cause de celles-ci, tandis que pour la plupart des couples pour lesquels on ne trouve pas la cause, ils arriveront à avoir un enfant ultérieurement.

Il existe un certain nombre de facteurs qui jouent un rôle dans les fausses couches à répétition:

  • L’âge: Plus l’âge de la femme augmente, plus les risques de fausse couche augmentent également. Chez les femmes de plus de 40 ans, plus d’une grossesse sur deux va se terminer par une fausse couche.
  • Syndrome des anti phospholipides: le syndrome des anti phospholipides est une affection caractérisée par une tendance à l’hypercoagulabilité du sang.
  • Facteurs génétiques: Pour 2 à 5 % des couples souffrant de fausses couches a répétition, l’un des deux partenaires à une anomalie chromosomique malgré le fait qu’il soit physiologiquement normal.
  • Insuffisance cervicale: cela concerne généralement les fausses couches se produisant entre la 14e et la 23 e semaine de grossesse. Le diagnostic est difficile mais il y a suspicion quand il y a eu une naissance prématurée précédemment.
  • Infections: le rôle des infections dans les fausses couches à répétition n’est pas encore clair.
  • Thrombophilie: maladies héréditaires ayant tendance au sang hyper coagulé
  • Anomalies anatomiques de l’utérus: utérus bicorne ou unicorne. Le diaphragme utérin est une cause moins fréquente de fausse couche, surtout si celui-ci est petit.
  • Diabète et troubles de la glande thyroïde: cela ne pose pas de problèmes s’ils sont contrôlés.
  • Cellules tueuses naturelles (ΝΚ-Natural Killer Cells). Afin de protéger le fœtus de la part de la mère, il y a suppression partielle de cellules spécifiques du système immunitaire qui sont destinées à réagir négativement à tout envahisseur étranger et qui sont utilisées par le corps comme défense. La connaissance de l’état fonctionnel des cellules NK, c’est-à-dire si elles ont un effet néfaste sur le fœtus, est important dans les fausses couches ou les tentatives de FIV échouées malgré des perspectives idéales de grossesse.
  • Anticorps de liaison (APCA). Les informations tissulaires (qui proviennent du père de l’embryon) sont génétiquement codées et déterminent un locus de l’antigène ccHLA-G dans le placenta à venir. La production d’anticorps anti particulaires par la mère est importante pour la survie du placenta nouvellement formé et pour la progression de la grossesse.
  • Facteurs immunitaires: chez certains couples, la connexion immunitaire avec le fœtus semble anormale
  • Obésité

  • Cigarette
  • Consommation importante dalcool

Il existe des examens pour enquêter sur les causes de fausses couches a répétition et des solutions au cas par cas, soit par traitement pharmaceutique, soit en changeant d’approche pour le cas (conseil génétique, don d’ovocytes, don de sperme, mère porteuse, passage à l’adoption) Lorsqu’on ne trouve pas la cause du problème, le traitement est généralement empirique. Le soutien psychologique est d’une importance primordiale pour ces couples et ne doit pas être négligé avant de débuter toute autre intervention.